Contactez un expert SEO 09 50 23 62 53
  1. Blog Velcome SEO
  2. > Le cocon sémantique, un indispensable du SEO

Le cocon sémantique, un indispensable du SEO

Alix M.

Le cocon sémantique est un concept d’architecture et d’optimisation de page web qui permet d’améliorer son référencement naturel

Le cocon sémantique se définit comme un ensemble de pages, reliées les unes aux autres dont les sujets vont du plus général au plus spécialisé. L’utilisateur est amené à naviguer sur les différentes pages en allant du général au plus précis pour atteindre la dernière page qui sera la conclusion de cet ensemble. Mais alors quelle est l’utilité du cocon sémantique ? Comment le créer ? Comment l’utiliser ?

Qu’est-ce que le cocon sémantique en SEO ?

Le cocon sémantique en SEO consiste à optimiser le maillage interne et le contenu d’un site. Le maillage interne désigne l’organisation des liens internes, c’est-à-dire les liens qui renvoient à une page d’un même site, sur un site. Ce concept consiste à regrouper des pages sur une même thématique en les organisant de la plus large à la plus précise. De ce fait, l’utilisateur sera incité à commencer à lire la page la plus généraliste puis, via des liens, sera amené à consulter les pages suivantes, toutes de plus en plus précises, pour finir par atteindre la page de conclusion. La page principale est appelée page mère et les pages suivantes sont appelées pages filles. Mais dans le cocon sémantique combien de liens de page fille peut-on mettre par sous-titre ? Il ne faut mettre qu’un seul lien par sous-titre pour optimiser le contenu. Dans chaque page fille, pour optimiser le cocon sémantique un lien avec une ancre optimisée vers la page mère doit être placée. Une ancre est un lien qui permet de se rendre sur un élément précis de la page. Il sera ensuite possible de créer l’arborescence d’un site. L’arborescence désigne l’architecture du site et permet de le structurer en catégories et de hiérarchiser le contenu.

Combien faut-il d’articles pour optimiser le cocon sémantique ? Dans l’idéal il faudrait au minimum une page mère qui est reliée à deux pages filles et qui sont elles-mêmes reliées à plusieurs pages petites-filles. Il n’existe pas un nombre minimum, tout dépend du contenu que vous avez à écrire.

Le cocon sémantique optimise donc le maillage interne mais aussi le contenu rédactionnel d’un site. En effet, comme les pages sont organisées en thématiques, les pages d’une même thématique doivent avoir une sémantique similaire. Cela signifie que le champ lexical, la signification du contenu doit être le même. Les mots clés sont donc aussi similaires et sont déterminés selon la thématique choisie.

Le cocon sémantique améliore le référencement naturel d’un site car il facilite la tâche des robots crawleurs de Google. Les robots utilisent la sémantique des mots clés pour en déduire la thématique générale et déterminer si cette page est pertinente pour répondre à la requête de l’utilisateur.

Comment mettre en place un cocon sémantique en SEO ?

Pour mettre en place un cocon sémantique en SEO il n’existe pas de méthode figée qu’il faut suivre aveuglément, mais il y a quand même des étapes clés qu’il ne faut pas négliger. La mise en place d’un cocon sémantique doit être réfléchie pour que l’objectif souhaité puisse être atteint. Pour savoir comment créer un cocon sémantique, il est tout d’abord essentiel de déterminer quel est le public cible de son site. Cela peut permettre par exemple de se rendre compte que la stratégie prévue est totalement à revoir car le public visé n’était pas le bon. Une fois le public défini, il faut comprendre quels sont ses besoins pour anticiper les requêtes et les questions qu’il va poser à Google. Le but est que votre produit ou votre page devienne la réponse à sa question. À la suite de cela vous allez pouvoir réaliser l’arborescence du site. Il faudra ensuite bien choisir son mot clé et optimiser son cocon sémantique. Les mots clés doivent appartenir au même champ sémantique. Pour réaliser un bon cocon sémantique le contenu est aussi important que le lien des pages entre elles, ce n’est donc pas une étape à négliger. Après avoir rédigé le contenu, il faut réaliser le maillage interne ; c’est-à-dire intégrer les pages et les relier entre elles.

Ceci est donc une idée de la marche à suivre pour créer un cocon sémantique mais il faut bien garder en tête que vous devez adapter et personnaliser le cocon sémantique et sa création à votre projet. 

Le cocon sémantique et l’architecture en silo, deux notions différentes ?

On rapproche souvent en SEO la notion de cocon sémantique et l’architecture en silo, mais en réalité les deux notions sont relativement différentes. L’architecture d’un site internet en silo, ou siloing, désigne le fait d’organiser son site autour d’un mot clé. Par exemple, un site de prêt à porter va distinguer tout d’abord l’homme et la femme puis il va créer des sous-catégories avec les vêtements, les chaussures, les accessoires et au sein de chaque catégorie il y aura de nouvelles catégories. Contrairement au cocon sémantique, le siloing se concentre très peu sur la sémantique des termes. Il existe deux types de siloing :

  • Le siloing thématique : c’est la forme la plus courante et que l’on retrouve très souvent sur des sites de e-commerce. Chaque produit est classé dans une grande thématique mère puis ensuite rangé dans des sous-catégories. C’est par exemple un site de prêt à porter
  • Le siloing sémantique : il va un peu plus loin dans la démarche et se rapproche du concept de cocon sémantique. La différence est qu’ici la sémantique va chercher à répondre aux exigences de Google. Il va faciliter la tâche des robots crawleurs en leur faisant comprendre que ces pages traitent du même thème. Cependant, l’un des concepts les plus importants du cocon sémantique est absent. Les requêtes des internautes ne sont pas analysées, on ne cherche pas à répondre à leurs questions ni à leurs requêtes.

Le cocon sémantique est un concept plus poussé que le siloing, il est donc important de ne pas les confondre.